Le Val d'Oise, premier département francilien entièrement fibré d'ici 2020. Chaque jour cet objectif se concrétise un peu plus puisque près de 66% des foyers et entreprises du Val d'Oise sont d'ores et déjà raccordables à la fibre optique. Cet immense chantier a nécessité la mobilisation de nombreuses ressources et un travail important en amont. Tout a commencé en 2011 par le lancement de l'élaboration du Schéma Directeur d'aménagement Numérique du Val d'Oise (SDAN VO) par le Département...

L'économie de la connaissance, fondée sur la formation, la recherche et, plus globalement les processus d’innovation, sera le principal facteur de développement économique des prochaines décennies. Le numérique est une des dimensions essentielles de notre future compétitivité. Et pas seulement par rapport à des territoires équivalents aux nôtres en termes d'attractivité… Demain des territoires - Département, Région, Nation - de moindre importance que la nôtre pourraient nous damer le pion à moyen ou long terme parce qu'ils auraient fait le choix d'investir dans le très haut débit alors que nous ne le ferions pas. Dans une société totalement et constamment connectée, l'accès au THD devient LE critère du choix d'installation des personnes ou d'implantation des entreprises sur un territoire. C'est un élément essentiel de l'attractivité et de la qualification du Val d'Oise 3.0 !

L'accès au très haut débit par la fibre optique, qui n'a pas de limite physique connue à ce jour, est un changement de paradigme comme nous en connaissons un par siècle. A l'instar de « la fée électricité » ou du chemin de fer au début du siècle dernier, les nouvelles technologies du numérique se développent dans des domaines toujours plus nombreux de la vie quotidienne et l'accès au THD ouvre le champ des possibles des usages : télétravail, télémédecine, accès à la culture et à l'éducation, dématérialisation des démarches administratives… Le THD est aussi le catalyseur pour une nouvelle industrie numérique dont par exemple les Fablab et l'impression 3D ou encore l'usine 4.0 sont des exemples emblématiques. Tant par les technologies que par les usages numériques innovants qu'il entraîne dans son sillage, le THD est bien le vecteur de ce que l'on nomme déjà la troisième révolution industrielle : celle de l'économie et de la société du 21e siècle !

Depuis 2011, le Département du Val d’Oise mène ainsi une politique ambitieuse pour le déploiement de la fibre optique sur son territoire avec des initiatives publiques dans les zones les moins denses et des initiatives privées dans les zones les plus denses avec deux opérateurs. Sous l'impulsion d'Arnaud Bazin, alors Président du Conseil général du Val d'Oise, le Département s'est d'abord doté en juin 2012 d'un Schéma Directeur d’Aménagement Numérique après une concertation de près de 18 mois avec la Préfecture de région, la Région Ile de France, les collectivités locales et l'ensemble des acteurs socio-économiques concernés dont les bailleurs sociaux. L'objectif était de résorber la fracture numérique existante du fait des grandes disparités de débit sur le réseau cuivre ADSL et d'en éviter une nouvelle alors que les premiers réseaux optiques apparaissaient.

Souhaitant d'abord consolider les intentions de déploiements des deux opérateurs privés, SFR et Orange, sur 62 communes du Val d'Oise (environs 400 000 prises), le Département s'est d'abord atteler à signer des conventions avec ces deux opérateurs durant l'année 2013. C'est ainsi qu'il fut le premier département français à signer ce type de convention organisant le cadencement et le suivi des déploiements privés sur son territoire avec l'objectif que toute la zone d'initiative privée soit achevée avant la fin 2020. Ce choix fut gagnant puisqu'à ce jour l'opérateur Orange a près de deux années d'avance sur sa feuille de route et que SFR tiendra la sienne malgré quelques difficultés pour lancer la machine du fait de son rapprochement de Numéricâble en 2013.

Le Département a ensuite créé les conditions techniques, juridiques et financières permettant la mise en œuvre des initiatives publiques nécessaires afin d'assurer la complétude des déploiements à l'échelle départementale : 120 000 foyers et entreprises à raccorder dans 123 communes rurales et périurbaines parmi les moins denses.... communes oubliées par les opérateurs privés.

La période 2013-2015 a permis de consolider les partenariats financiers avec la Région Ile de France et l'État dans le cadre du Contrat de Projet État-Région pour s'assurer que le reliquat à charge des collectivités locales et du Département soit acceptable. La gouvernance du projet s'est alors mise en place avec la création du syndicat Val d'Oise Numérique en janvier 2015 regroupant ainsi le Département et les 9 intercommunalités lui ayant transféré la compétence L1425-1 du Code Général des Collectivités Territoriale (CDGT) portant sur l'aménagement numérique du territoire.

Dès lors le Syndicat mixte Val d'Oise Numérique a pris en main le pilotage des projets d'aménagement et de développement numérique à l'échelle départementale. Sa première mission a été de lancer la procédure d'attribution de la délégation de service public VORTEX. Attribuée à Val d'Oise Fibre (TDF) en février 2017, elle doit permettre avant la fin 2019 de desservir par la fibre optique jusqu'à l'habitant (FttH) 86 000 foyers et entreprises du Nord et de l'Ouest du Val d'Oise. Ce nouveau réseau public vient compléter le réseau FttH DEBITEX confié en décembre 2012 en délégation de service public à la société Debitex Télécom (SFR) pour raccorder 36 000 foyers et entreprises de 7 communes de l'Est valdoisien avant la fin 2019.

Assumant désormais la maitrise d'ouvrage des deux initiatives publiques VORTEX et DEBITEX le syndicat mixte engage durablement son action au coeur de la transformation digitale du territoire valdoisien. Val d'Oise Numérique impulse une politique publique en faveur du développement des usages numériques et de leur appropriation par le plus grand nombre. Il s’implique concrètement, aux côtés de nombreux partenaires, sur des thématiques comme l’accessibilité numérique et la e-inclusion, la formation au et par le numérique, la dématérialisation et la e-administration incluant la problématique de la sauvegarde sécurisée et maitrisée des données publiques, la smart city…

Portant sur ces sujets une logique de mutualisation à l'échelle départementale et d'accompagnement de ses membres en ingénierie de projet, Val d'Oise Numérique a créé une Centrale d'Achat, Focus Numérique, dédiée aux équipements et services numériques et ouverte à l'ensemble des collectivités territoriales et acteurs publics du Val d'Oise. Il a aussi porté, aux côtés du Département du Val d'Oise, le Hub Numérique Nikola TESLA qui a ouvert ses portes en novembre dernier et constitue un véritable centre de ressources autour des métiers et des usages de la ville intelligente avec en ligne de mire leur accès via la formation aux publics les plus éloignés de l'emploi.